L’ATILF en 20 ans | 2012

 
 

Première journée du projet RELIEF

De 2011 à 2014, RELIEF a été un projet d’envergure en lexicographie synchronique avec le soutien du FEDER Lorrain et de l’Agence de mobilisation économique de la région Lorraine. Sa finalité était de développer le Réseau Lexical du Français (RL-fr), une ressource lexicale de nouvelle génération et de travailler à sa valorisation, notamment dans le contexte du traitement informatique de l’information textuelle. Ce partenariat s’est effectué avec la société MVS Publishing Solutions de Saint-Dié.

À partir de 2012, l’équipe RELIEF a organisé trois journées qui ont eu pour but de présenter une synthèse d’étape du projet et rendre public l’état d’avancement de la construction du Réseau Lexical du Français (RL-Fr).

1ère journée RELIEF – 22 mai 2012

Voir l’affiche de la journée

2ème journée RELIEF – 21 février 2013

Consulter le programme de la 2ème journée

3ème journée RELIEF – 13 juin 2013

Consulter le programme de la 3ème journée

 

Les travaux sur le RL-fr et d’autres réseaux lexicaux se poursuivent maintenant au sein de l’axe « Lexicologie théorique, descriptive et appliquée » de l’équipe Lexique de l’ATILF. Signalons notamment :

  • le projet IUF sénior d’A. Polguère intitulé « Lexicologie multidimensionnelle : théorie, construction et exploitation des réseaux lexicaux » (2014-2019) ;
  • le projet PaToMo qui a mis au point Spiderlex, un instrument de navigation permettant une exploration dynamique de deux systèmes lexicaux développés à l’ATILF : le RL-fr et le Réseau Lexical de l’Anglais (RL-en) ;
  • le projet BEL-RL-fr qui a pour objectif la valorisation de la base de citations lexicographiques du RL-fr, à travers sa diffusion en tant que corpus indépendant sur ORTOLANG et son exploitation dans le cadre de travaux exploratoires sur l’ambiguïté sémantique ;
  • les projets LexiSciences, LexiCollege, LELREP, en partenariat avec des établissements scolaires régionaux, qui permettent d’explorer les usages pédagogiques de la modélisation des connaissances lexicales et du RL-fr ;
  • le projet LEC-ru, une collaboration avec le centre de recherche CREE de l’INALCO (Paris) sur la langue russe ;
  • depuis 2015, une collaboration avec le Laboratoire de Physique et Chimie Théoriques (LPCT) de l’Université de Lorraine sur la terminologie de la chimie et de l’Environnement, et sa modélisation au sein des réseaux lexicaux.

 
 

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

 
 

Olivier Bertrand, lauréat de la médaille de bronze du CNRS (Palmarès 2011)

« De nombreux mots de la science politique sont nés à la fin du Moyen Âge et demeurent aujourd’hui dans le lexique des personnalités politiques. On estime ainsi qu’environ 40% du vocabulaire politique actuel provient de cette période de l’histoire de France. » explique Olivier Bertrand honoré de sa toute nouvelle médaille de bronze.

La salle Imbs de l’ATILF qui a prêté son cadre à la cérémonie vendredi 27 avril 2012 garde encore l’écho des éloges unanimes à notre collègue qui accepte très volontiers la métaphore de l’archéologue. Si le vieux discours est sa méthode, il est vrai qu’Olivier Bertrand mène un véritable chantier de fouilles pour extraire des mots anciens, les analyser et observer comment leurs formes, et leurs sens évoluent vers le français moderne.

C’est ce travail, soutenu par le Conseil européen de la recherche, qu’ont chaleureusement salué Jean-Marie Pierrel, Directeur de l’ATILF, Martial Delignon qui représentait Jean-Pierre Finance, Administrateur provisoire de l’Université de Lorraine, Philippe Piéri, Délégué régional CNRS Centre-Est et Stefano Bosi, Directeur adjoint de l’Institut SHS.

Pour la circonstance, Olivier Bertrand était entouré de ses parents, de nombreux collègues, d’amis et d’élus des collectivités locales, et territoriales.

Lire le communiqué de presse

Lire la fiche talent CNRS Bronze 2011

Un projet phare : l’histoire du vocabulaire politique français

 

Présentation générale du programme

Le programme de recherche propose l’édition critique de la première traduction en français par Raoul de Presles de La Cité de Dieu de saint Augustin (5 volumes contenant les 22 livres de l’œuvre) ainsi qu’une large étude scientifique sur l’aristotélisme et l’augustinisme au moyen âge. L’édition de texte permettra à la communauté scientifique l’accès à la langue du moyen français (14e s) et à la réception de l’antiquité philosophique et théologique au moyen âge (impossible à faire aujourd’hui sans une édition critique) et les autres publications liées à ce large projet d’édition scientifique offriront une meilleure compréhension de notre connaissance du vocabulaire politique actuel en français dont une partie provient de cette période (14e / 15e s).

La première phase du programme (2008-2013) a été financée par le Conseil Européen de la Recherche dans le cadre du dispositif ERC Starting Grant. Elle a permis de réaliser l’édition des cinq premiers livres de l’œuvre.

Projet N°208986-1-HFPSL

À l’achèvement du contrat ERC et depuis le 1er octobre 2013, le projet se poursuit au sein du laboratoire ATILF, unité mixte de recherche du CNRS et de l’Université de Lorraine.

 

Équipe

Responsable du programme

  • Olivier BERTRAND (ATILF / CNRS – Université de Lorraine)

Comité scientifique

  • Jacqueline CERQUIGLINI-TOULET (Université de Paris 4)
  • Claudio GALDERISI (Université de Poitiers)
  • Claude GAUVARD (Université de Paris 1)
  • Geneviève HASENOHR (EPHE)
  • Marie-Anne POLO DE BEAULIEU (CNRS – GAHOM)
  • Christiane MARCHELLO-NIZIA (ENS – LSH Lyon)
  • Marie-Hélène TESNIERE (BnF)

Équipe éditoriale

  • Coordination : Béatrice STUMPF (ATILF / CNRS – Université de Lorraine)
  • Marta ANDRONACHE (ATILF / CNRS – Université de Lorraine)
  • Olivier BERTRAND (ATILF / CNRS – Université de Lorraine, puis Université de Cergy-Pontoise)
  • Caroline BOUCHER (Université d’Umea, Suède)
  • Laurent BRUN (Université de Stockholm, Suède)
  • Stefania CERRITO (Université de Naples l’Orientale)
  • Kevin ECHAMPARD (ATILF / CNRS – Université de Lorraine)
  • Sabine LEHMANN (Université de Paris X – Nanterre)
  • Silvère MENEGALDO (Université d’Orléans)
  • Philippe PONS (ATILF / CNRS -Université de Lorraine)

Codage et développement TEI

  • Jessika PERIGNON (ATILF / CNRS – Université de Lorraine)
  • Bertrand GAIFFE (ATILF / CNRS – Université de Lorraine)

Communication et valorisation

  • William DEL MANCINO (ATILF / CNRS – Université de Lorraine)
  • Laurent GOBERT (ATILF / CNRS – Université de Lorraine)

Gestion des crédits

  • Sabrina MARTIN (ATILF / CNRS – Université de Lorraine)

Documentation et recherche bibliographique

  • Simone AUGUSTIN (ATILF / CNRS – Université de Lorraine)
  • Annie BERNARDOFF (ATILF / CNRS – Université de Lorraine)
  • Dominique SCHLOUPT (ATILF / CNRS – Université de Lorraine)

Collaborations externes

Le responsable du programme ERC sollicite des collaborations partielles provenant de spécialistes dans les domaines suivants :

  • histoire des religions (notamment la réception de l’antiquité au moyen âge)
  • histoire médiévale (le règne de Charles V et particulièrement l’environnement intellectuel sous son règne)
  • codicologie / paléographie (édition de texte, norme TEI)
  • linguistique, lexicologie (divers aspects de l’édition d’un texte du moyen âge, notamment pour les glossaires, les variantes, corrections, etc.)

 

Axes de recherche

Edition critique de La Cité de Dieu traduite par Raoul de Presles

Les traductions en moyen français des textes de science politique (grecs et latins) de l’antiquité ne sont que partiellement éditées. C’est pourtant par elles que se constitue une grande partie du lexique politique que nous utilisons en français aujourd’hui. Un des manques criants est une édition moderne de la première traduction en français (fin 14e siècle) de La Cité de Dieu de saint Augustin par Raoul de Presles.

Le texte de La Cité de Dieu est un ouvrage fondamental dans l’histoire des idées en Occident. Sa traduction en français, accompagnée de la glose du translateur, offre un champ d’investigation scientifique majeur en matière de lexicologie historique.

Le programme propose une édition de texte moderne de la première traduction de La Cité de Dieu en français par Raoul de Presles (1371-1375). Cette édition a pour manuscrit de base l’exemplaire de la bibliothèque royale de Charles V (1364-1380) déposé à Paris, dans les fonds occidentaux de la Bibliothèque Nationale de France, sous la double cote BnF, fr. 22912 et fr. 22913.

Nous corrigeons ce manuscrit, s’il est besoin, d’après le ou les manuscrit(s) suivants : Chantilly, Bibliothèque du Château, 322, Paris : BnF, fr. 170, BnF, fr. 23 et BnF, fr. 20105.

Les témoins qui ont servi à l’établissement des variantes au manuscrit sont ceux qui ont été utilisés pour les corrections, auxquels s’ajoutent le manuscrit de Mâcon, Bibliothèque municipale,1-2 et les deux tomes de l’incunable d’Abbeville de Jehan du Pré et Pierre Gerard, de 1486.

L’ouvrage se compose de 22 livres, eux-mêmes divisés en de nombreux chapitres.

  • Volume 1 :
    – Tome 1 : Introduction, Livres I-III
    – Tome 2 : Livres IV et V
  • Volume 2 : Livres VI-X
  • Volume 3 : Livres XI-XIV
  • Volume 4 : Livres XV-XVIII
  • Volume 5 : Livres XIX-XXII
  • Volume 6 : Index et glossaire
  • Volume 7 : Autour de La Cité de Dieu au Moyen Âge (recueil d’articles scientifiques)

Cette entreprise ne peut se faire qu’en collaboration. Quatre chercheurs du CNRS y ont travaillé à temps plein pour édition des cinq premiers livres. Nous sollicitons par ailleurs plusieurs collègues chercheurs et étudiants d’université en sciences du langage, codicologie, paléographie mais aussi en histoire des idées et en philosophie afin de mener à bien ce travail de fond qui permettra à la communauté scientifique d’avoir accès à ce texte majeur du moyen français.

Recherche scientifique sur l’augustinisme et l’aristotélisme politiques au moyen âge

Une partie du lexique de la science politique naît en France aux 14e et 15e siècles, précisément à la faveur des grandes traductions des œuvres de l’antiquité. Il s’agit de traduire des concepts qui n’existent pas dans la langue et qui pourtant ont une existence avérée en latin ou en grec. Grâce à une édition moderne de La Cité de Dieu, il sera possible de mieux connaître l’émergence du lexique dans le courant chrétien (l’augustinisme politique). Les traductions d’Aristote de la même époque, par exemple, trahissent la présence d’un deuxième courant, plus laïc, provenant d’avant la révélation chrétienne (courant aristotélicien). Les historiens connaissent bien ce gouffre entre l’aristotélisme et l’augustinisme dans la réflexion et la conduite du pouvoir au 14e et 15e siècles en France. Pour autant, il manque une réflexion linguistique étayant ce qu’historiens et philosophes pressentent dans leurs analyses : un apport lexicologique scientifique. C’est cet apport que nous souhaitons fournir dans la rédaction d’un ouvrage scientifique en linguistique dont les contours pourraient être résumés par le synopsis suivant :

  • Politique et théologie : une histoire commune ou deux histoires parallèles ?
  • Le 14e siècle, réceptacle des conflits ouverts entre les deux pouvoirs
  • La pensée politique en langue vernaculaire
  • Néologie politique : lexique politique ou conscience politique ?
  • L’influence augustinienne et la théologie politique
  • L’influence aristotélicienne ou l’art de la politique profane

 

Ouvrages publiés

 

Événements et publications

Événements

  • Présentation du projet d’édition de texte de La Cité de Dieu par Raoul de Presles, à l’Université d’Ottawa 23 novembre 2009.
  • Conférence sur l’édition critique de La Cité de Dieu à l’Université de Montréal 24 novembre 2009.
  • Colloque Sciences et savoirs sous Charles V (2-3 décembre 2010).
  • Gaiffe B., Stumpf B. (2011), « A large scale critical edition : first translation of St Augustine’s City of God by Raoul de Presle » (Annual Conference and Members’ Meeting of the TEI Consortium) Würzburg, 10 October 2011).
  • Stumpf B., « Annotation et édition de texte. Édition critique de la première traduction française de La Cité de Dieu par Raoul de Presles (1371 – 1375) » (Journée Annotation collaborative de corpus, 9 mars 2012).
  • Andronache M., « Les traductions de La Cité de Dieu en Europe » (XXVIIe Congrès international de linguistique et de philologie romanes, 16 juillet 2013).
  • Gaiffe B., Stumpf B., « Une édition au format TEI de la première traduction française de La Cité de Dieu » (XXVIIe Congrès international de linguistique et de philologie romanes, 16 juillet 2013).

Publications

  • Andronache M., « Une double édition informatisée et papier, de la première traduction en français de La Cité de Dieu (1371-1375) » (Études de Linguistique Appliquée, 156, 2009, 429-441.
  • Andronache M., « Architecture des gloses dans la première traduction en français de La Cité de Dieu (avant 1380). In : Neveu, Franck et al. (éd.), Congrès Mondial de Linguistique Française – CMLF 2010, Paris, ILF, publication électronique (http://www.linguistiquefrancaise.org/index.php?option=com_toc&url=/articles/cmlf/abs/2010/01/contents/contents.html), 95-109.
  • Andronache M. (à paraître en 2011). « Lexical structure of the glosses of Raoul de Presles in the first translation into French of the City of God by Saint Augustine (1371-1375) », Actes du colloque international Medieval Translation, Padoue 23-28 juillet 2010.
  • Olivier B., « Le traitement de l’Histoire romaine dans les gloses du premier traducteur français de La Cité de Dieu (1371-1375) », dans Epistémocritique, Revue texte, 2009, pp. 45-63.
  • Olivier B., Silvère M. « Les sources médiévales dans les commentaires de La Cité de Dieu traduite par Raoul de Presles (1371-1375). Pour une première approche », dans Le Moyen Âge par le Moyen Âge, même. Réception, relectures et réécritures des textes médiévaux dans la littérature française des XIVe et XVe siècles, dir. Brun Laurent, Menegaldo Silvère, Bengtsson Anders, Boutet
  • Dominique, Paris, Champion (Colloques, congrès et conférences sur le Moyen Âge, 13), 2012, pp. 53-80.
  • Cerrito S., Stumpf B. « Le lexique politique dans la traduction de la Cité de Dieu de saint Augustin par Raoul de Presles (1371-1375) ». Dans Lexiques Identités Cultures, dir. P. Ligas et P. Frassi, QuiEdit, 2013, pp.197-220.

 
 

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

 
 

Autres événements en 2012

4e Colloque ALIENTO « Énoncés sapientiels brefs, traductions, traducteurs et contextes culturels et historiques du Xe siècle au XVe siècle : les textes transmis à l’Occident » | Programme
Colloque « Perspective fonctionnelle de la phrase : L’apport du Cercle linguistique de Prague » | Affiche | Programme | Résumés
Réunion de lancement du projet ISTEX | Projet | Programme
Journée d’étude « NOMICO : Nominalisations et corpus » | Affiche | Programme
10e Rencontres européennes CNRS Jeunes Sciences et Citoyens | Programme